Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Samedi 17 Nov 2018
Flash Infos

Renforcer les mécanismes pour favoriser une agriculture moderne

Logo

Invité  ce lundi 4 juin 2018 à la chronique de Mostley dans le Dafreshmorning sur Urban FM, Monsieur Biendi MAGANGA MOUSSAVOU, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé du Programme GRAINE,  déclinant l’ensemble des mesures visant à favoriser  davantage l’agriculture dans notre pays , a dit toute l’importance de renforcer les mécanismes afin de rendre notre agriculture moderne. 

Quitter de l’agriculture sur brûlis pour la rendre plus moderne et la vulgariser afin que le plus grand nombre s’y intéresse, c’est ce à quoi veut aboutir le Gouvernement via le ministère de l’agriculture dont à la charge Monsieur Biendi Maganga Moussavou. Une agriculture dont le but final est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et de réduire considérablement l’importation en denrées alimentaires qui fragilise notre économie.

  

Pour y parvenir de nombreux programmes ont été mis en place selon le ministre avec l’aide de l’Union africaine, la BAD et l’Etat gabonais. C’est le cas avec le Programme Détaillé du Développement de l’Agriculture  en Afrique (PDDAA), un programme dont l’objectif est de faire de l’agriculture le moteur de développement de l’économie des pays africains. D’ailleurs de ce point de vue, le Gabon vient d’abriter   la 14ème édition de la plateforme de ce programme. Il s’agissait entre autres de la restitution biennale des accords de Maputo et de Malabo  et d’identifier les mesures qui s’imposent  à chaque Etat membre pour accélérer la mise en œuvre des plans nationaux d’investissement agricole (PNIA).

C’est également le cas avec le projet GRAINE dont les résultats sont de plus en plus visibles notamment avec l’exportation de 3.000 tonnes d’huile de palme exportées.

Pour ce qui est du Gabon, le membre du Gouvernement a annoncé des réformes suivantes pour atteindre une agriculture moderne : l’amélioration de l’accès aux terres, aux fertilisants, aux financements, la valorisation du potentiel agricole, Faire venir de gros investisseurs étrangers du secteur agricole, la valorisation des agriculteurs locaux, l’encadrement  des productions locales, Faire connaître les métiers de l’agriculture pour susciter les vocations, intégrer les filières agricoles dans les lycées techniques ou  centres de formations, Rénover  les structures existantes de formation dans le secteur agricole. 

L’échange entre le membre du Gouvernement et l’équipe  d’Urban FM a également porté sur les questions liées à l’élevage et au Programme GRAINE, non sans oublier les questions d’actualité. Sur l’élevage, de nombreuses réformes sont également engagées pour promouvoir ce secteur.  Revenant sur le programme GRAINE, le membre du Gouvernement a fait un état des lieux de la mise en œuvre de ce vaste projet qui compte à ce jour 17. 200 coopérants, 12.000 ha de terres destinées à une agriculture moderne. 7 provinces sur 9 intègrent ce programme, excepté  la province du Moyen-Ogooué et celle de l’Ogooué-maritime.  C’est un programme qui œuvre également  à  la préservation de l’environnement.  

La BAD a accordé 65 milliards FCFA pour accompagner l’Etat gabonais dans sa politique agricole. Des fonds destinés à financer tous les programmes d’appui à GRAINE. D’où l’invite du ministre à la jeunesse gabonaise. «   Rentrer dans le domaine de l’agriculture, l’Etat, les bailleurs de fonds sont là pour vous accompagner.

Publié le : 04 / 06 / 2018

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion