Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Vendredi 19 Oct 2018
Flash Infos

Alain Claude Bilie-By- Nze : ‘’ l’Etat ne peut pas être le seul financier du sport, il faut trouver d’autres sources de financement’’

Logo

Invité ce lundi matin dans le cadre de l’émission dafreshmorning sur Urban FM, le ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme, Alain Claude Bilie-By-Nze a décliné les ambitions du Gouvernement sur les missions de son département ministériel. Le Sport, la Culture et le Tourisme ont constitué la trame des échanges entre le membre du Gouvernement et l’équipe de ce programme.

Après le passage la semaine dernière du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Emmanuel Issose Ngondet, du ministre de l’Equipement des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna et du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité chargé de la Décentralisation et du Développement local, Lambert Noël Matha. Le tour est revenu ce jour au ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme, Alain Claude Bilie-By-Nze de se prêter aux questions de l’équipe du programme ‘’ le dafreshmorning’’. A cet effet, le membre du gouvernement  qui évoquait les questions de sports a indiqué que le ‘’ gouvernement doit vulgariser sa politique du sport qui n’est pas très connue’’.

 Pour Alain Claude Bilie-By-Nze, il n’est plus normal pour le bon déroulement de la pratique du sport de fonctionner dans les urgences allusion faite ici aux interruptions sporadiques des championnats. Le membre du gouvernement estime que le championnat national de football devait commencer en même temps que la mise en place du budget ‘’ on démarre une saison sportive, alors que le budget n’est pas mis en place ‘’ a déploré le ministre d’Etat,  Alain Claude Bilie-By- Nze qui estime ‘’ qu’il faut qu’on se fixe des objectifs’’.

Comme perspective, une fois ce championnat terminé, le patron des Sports au Gabon pense à la réorganisation totale de la question du sport au Gabon ‘’ une fois fini avec ce championnat, nous allons nous asseoir pour voir comment allez sur un bon calendrier. Nous irons sur une démarche des responsabilités’’ a-t-il rassuré avant d’indiquer que ‘’ l’Etat ne peut pas être le seul financier du sport, il faut trouver d’autres sources de financement’’

Sur les infrastructures, l’on note que plusieurs de celles-ci ne sont pas encore rétrocédées au ministère des Sports. Lorsque cette livraison au ministère des Sports, construites pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le ministère relancera les championnats scolaires et universitaires afin d’utiliser les infrastructures. ‘’ Nous allons nous accorder pour voir comment l’ensemble des fédérations vont utiliser le palais de Sport’’ a précisé l’orateur.

Sur les crises qui secouent plusieurs fédérations sportives,  Alain Claude Bilie-By-Nze est clair ‘’ l’Etat doit être plus présent’’, c’est-à-dire fixer les règles. Il dénie toute idée interventionniste de l’exécutif dans les affaires du sport mais estime qu’il s’agit d’un engagement républicain. Pour cela, ‘’ il faut une loi sur le développement du sport’’, une stratégie pour booster le développement du sport au Gabon.

Revenant sur la fête des cultures dont la 14ème édition a pris fin tard dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le membre du gouvernement a indiqué que l’institution de ces rendez-vous culturels trouve sa raison dans ce qu’au de-là de l’aspect ludique, il y’a l’idée de refonder notre identité ‘’ nous travaillons pour la rénovation du nouveau musée national des arts et cultures, l’ancien ambassade des USA’’ a déclaré l’ancien ministre d’Etat à la communication répondant ici à une  question sur les  infrastructures culturelles. Une occasion pour lui d’indiquer qu’il y’a une stratégie des infrastructures mise en place. L’inauguration d’une salle de Cinéma et de spectacle à Port Gentil en septembre prochain en est une illustration. Les questions liées à l’éditeur, au livre et  au statut de l’école nationale d’art et manufacturé (ENAM) ont été aussi revisitées. On retient de celles-ci qu’il y a une loi sur le statut de l’artiste déjà adopté. Pour le moment le texte suit son cours normal, il est au SENAT. Les élèves formés à l’ENAM n’ont pas vocation à être des fonctionnaires.

Le tourisme qu’il considère comme un secteur transversale, l’invité de ce jour a laissé entendre ses ambitions ‘’ il faut une stratégie claire. Il y’a une loi sur le tourisme. Le 15 juin, nous allons au Conseil d’Etat pour la défendre’’.                 

Publié le : 28 / 05 / 2018

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion