Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Lundi 29 Mai 2017
Flash Infos

Dialogue Politique/ Comité ad hoc paritaire:Le consensus comme mode de prise de décision

Logo

Ça y est ! les lampions du comité ad hoc paritaire chargé de préparer le Dialogue Politique initié par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba vont s’éteindre mardi prochain sauf changement de dernière minute avec l’adoption lundi du rapport général des travaux et, le lendemain, la cérémonie de clôture.

Le comité ad hoc paritaire a adopté à l’unanimité les différents travaux faits lors des groupes de travail (ordre du jour, liste des participants et termes de référence, le code de bonne conduite et règlement intérieur du dialogue, le budget prévisionnel et structure organisationnel du dialogue politique). Avant la remise du document final, jeudi prochain, à l’initiateur du dialogue pour la primeur du contenu, les deux camps, réunis pour préparer la feuille de route de cette rencontre, ont pendant plusieurs jours discutés dans un esprit constructif.

C’est que, au-delà de tout, ‘’ les évènements douloureux survenus avant, pendant et après l’élection présidentielle du 27 août 2016 ont profondément occasionné des violences multiformes’’ entraînant ainsi une fracture entre les fils d’une même nation.

Soucieux donc de garantir la paix et la stabilité politique, le développement économique et social du pays pour les générations actuelles et futures, le Chef de l’Etat a pendant plusieurs reprises lors de sa prestation de serment et la présentation des vœux à son endroit ; émis le vœu de l’organisation d’un dialogue politique inclusif et sans tabous.

Instruit du dossier, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet avait pris la mesure de la chose. Ainsi du 12 novembre au 26 décembre, le Chef du Gouvernement avait initié plusieurs rencontres à son cabinet avec plusieurs forces vives de la nation et le 15 février dernier, le Premier Ministre mettait en place le comité ad hoc paritaire chargé de préparer le dialogue politique dont il est le président et affirmait ce jour ‘’dans le contexte actuel, la tenue du dialogue politique inclusif et sans tabou apparait comme une nécessité pour faire jaillir un consensus national qui garantisse des lendemains électoraux apaisés’’.      

Au-delà des débats, parfois vifs et passionnés, majorité et opposition ont pour la bonne marche de la démocratie et la préservation de la paix durable opté pour le consensus dans la prise des décisions. Les discussions entamées par les différents groupes lors de l’élaboration de la feuille de route du dialogue politique initié par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba et auquel participe plusieurs personnalités politiques du pouvoir comme de l’opposition témoignent de la vitalité de la démocratie et surtout de la détermination des deux camps à œuvrer à la consolidation de l’Etat de droit au Gabon.

Dans l’ensemble, malgré les inquiétudes suscitées par une frange de la population, les jeunes notamment, tout le monde sera présent au dialogue politique (les syndicats, les femmes, les notables, les associations, les ONG, les confessions religieuses et les partis politiques). Mais à ce stade, le comité ad hoc paritaire s’est déployé pour trouver le grand format du dialogue politique. La présence de l’ensemble des forces vives de la nation ne sera effective que lors du début effectif du dialogue politique comme l’a si bien rappelé, le Ministre en charge du Dialogue Politique, M. Francis Nkéa.

Ainsi, pendant ces heures de travaux et de discussions, une constance pouvait se dégager à l’issue des échanges. Le consensus. Les deux parties ont usé de ce nominatif pour prendre toutes les décisions. C’est d’ailleurs cet esprit consensuel prévalu lors des différents groupes que pendant l’adoption du règlement intérieur que le Premier Ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a dit son satisfecit ‘’ je tiens à féliciter l’ensemble des participants, je voudrais saluer l’esprit constructif qui a guidé vos échanges’’ s’est exprimé le président du comité ad hoc à l’entame des plénières. Et d’ajouter en guise de souhait ‘’ nous voulons faire perpétuer cet esprit lors des échanges futurs’’.

 

Même son de cloche dans les deux camps, majorité et opposition où les différents membres n’ont pas manqué d’exprimer les points de vue. Faustin Boukoubi en sa qualité de 1er vice-président de la Majorité ‘’ je félicite le Premier Ministre pour la réussite de ces travaux. Nous sommes satisfaits de la manière dont vous avez conduit les travaux pour faire aboutir le consensus’’ et René Ndémézo’Obiang en sa qualité de 1er vice-président pour le compte de l’opposition d’ajouter ‘’ au nom de l’opposition, je me félicite de l’esprit qui a régné pendant les circonstances qui ont réunies les uns et les autres. Nous avons passé beaucoup de temps, ce n’est pas du temps perdu, l’opposition est animée du sentiment patriotique’’. Les travaux de la commission ad hoc se sont achevés sur une note de satisfaction pour l’équipe technique du Secrétariat Général du Gouvernement pour la clarté du rendu des travaux en groupe ayant sanctionné les différents rapports.

   

  

Publié le : 26 / 02 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion