Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Mardi 27 Sept 2016
Flash Infos

Industrie - Aciers du Gabon, GIM Gabon : des investissements de 26 milliards de FCFA inaugurés par Ali Bongo Ondimba

Logo

La Zone Economique à Régime Privilégié (ZERP) de Nkok connaît un nouvel essor. En effet, ce jeudi 11 février 2015, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République, Chef de l’Etat y a procédé à l’inauguration de deux unités industrielles : Les Acieries du Gabon et Gaz Industriel et Médical (GIM) Gabon.

C’était à la faveur d’une cérémonie au cours de laquelle on a noté la présence du Premier Ministre Daniel Ona Ondo et des membres de son Gouvernement, mais aussi du corps diplomatique accrédité au Gabon et de plusieurs investisseurs engagés dans la mise en œuvre de la vision économique du Chef de l’Etat.

Trois temps forts ont marqué cet évènement. Les allocutions prononcées par Monsieur Mesmin Sigha, Administrateur-Directeur général des sociétés Les Acieries du Gabon et GIM Gabon, et Monsieur Martial-Rufin Moussavou, Ministre en charge de l’Industrie.

Premier orateur, Mesmin Sigha a fait la genèse du projet de création des sociétés Les  Acieries du Gabon et GIM Gabon : «La création de ces entreprises est née de la volonté des principaux actionnaires du groupe Foberd de se positionner en tant que partenaire stratégique de l’Etat gabonais dans sa politique d’industrialisation.»

Mais, selon M. Sigha, la matérialisation de cette volonté a été rendue possible grâce à la détermination des autorités gabonaises, en tête desquelles, le président de la République, qui a eu l’ingénieuse vision de créer une ZERP dans la région de Nkok, avec pour objectif de promouvoir et de favoriser le développement industriel, social et économique du pays, afin de créer des emplois, d’accroitre la productivité et améliorer ainsi le niveau et la qualité de vie des populations.

De son côté, le membre du Gouvernement se réjouit de l’acte posé par le numéro un gabonais qui, en présidant cette cérémonie d’inauguration, a bien voulu se consacrer à la compréhension des enjeux liés à la matérialisation de l’objectif stratégique 15 du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), lequel vise à développer un tissu industriel innovant et diversifié de notre pays.

Pour le Ministre de l’Industrie, Les Acieries du Gabon et GIM Gabon s’inscrivent la dynamisation du pilier Gabon industriel marqué par la présence de groupes de rang mondial dans plusieurs secteurs. Ces sociétés sont aussi la résultante de la légitime ambition du Président de la République, à travers la Stratégie nationale d’industrialisation, de définir un agenda précis en la matière au Gabon.

Au moment où la récession économique mondial est ressenti dans notre pays, Martial-Rufin Moussavou a tenu à magnifier les qualités d’homme politique avisé et visionnaires d’Ali Bongo Ondimba qui, en parlant des impératifs de la diversification des piliers de croissance, indiquait que «l’émergence ne deviendra une réalité que si le Gabon réussit une mutation d’une économie de rente reposant sur les matières premières vers une économie à forte valeur ajoutée».

Dans cette perspective, a rappelé Martial-Rufin Moussavou, l’ambition de la première autorité gabonaise est que l’économie du pays ne repose plus sur un seul pied, mais sur trois piliers solides que sont le Gabon industriel, le Gabon vert et le Gabon des services.

«S’agissant précisément du Gabon industriel, les investissements réalisés par le groupe Foberd Gabon dont je salue les efforts sont, entre autres, la résultante d’un cadre réglementaire et législatif approprié, d’une politique fiscale et douanière adaptée et d’un climat confiant pour les investisseurs au Gabon», a déclaré le ministre de l’Industrie.

La deuxième phase de cette cérémonie a été la coupure du ruban et le dévoilage des plaques minéralogiques des deux unités industrielles. Les deux usines permettront au Gabon de disposer de nouveaux produits industriels sur le marché. Des produits qui ont été appréciés lors de la dernière phase de cette cérémonie consacrée à la visite des installations.

Les Acieries du Gabon sont une usine dédiée à la fonderie, au laminage et à la fabrication des matériaux de construction. Dotée d’équipements de dernière technologie, cette usine dispose d’une capacité de production annuelle de 70 000 tonnes de produits finis (fers à béton, fers carrés, tubes carrés, tubes rectangulaires et tubes ronds).

S’agissant de GIM Gabon, il s’agit d’une usine spécialisée dans la production de gaz industriel et médical. Sa capacité de production est de 300 mètres cubes par heure, notamment l’oxygène industriel et médical, l’acétylène industriel et l’argon.

L’ensemble du complexe industriel a mobilisé des investissements d’une valeur estimée à environ 26 milliards de francs, entièrement financés sur fonds propres, crédits fournisseurs et emprunt auprès d’une banque gabonaise. Des investissements qui viennent consolider notre tissu industriel, notamment dans les filières sidérurgiques et chimique.

L’un des avantages de ces deux projets réside au niveau de leur contribution contre le chômage : 600 emplois directs pour les deux unités industrielles en phase de démarrage. En matière de transfert de technologie, «le savoir-faire que vont bénéficier indubitablement les nationaux employés dans ces usines leur permettront de s’arrimer aux techniques industrielles dans les filières sidérurgique et chimique», selon Martial-Rufin Moussavou.

L’autre avantage concerne les effets économiques induits par la mise en production de ces deux usines : leur entretien nécessitera le recours à la sous-traitance locale dans la logistique, les prestations en matière de sécurité industrielle et l’approvisionnement en rebuts ferreux, pour ne citer que ceux-là.

Côté environnemental, les procédés industriels qui prévaudront dans ces structures sont en phase avec les engagements nationaux et internationaux pris par le Gabon en matière de protection et de préservation de l’environnement. Les équipements de l’usine Acieries du Gabon renferment, en leur sein, une centrale de contrôle de pollution et recourent à des procédés techniques respectant les normes environnementales. Quant à l’usine Gaz Industriel et Médical, elle dispose d’un centre de traitement des eaux usées à circuit fermé.

 

Publié le : 16 / 02 / 2016

Daniel ONA ONDO

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion