Portail Officiel du Gouvernement Gabonais

Sceau de Republique Gabonaise
Samedi 16 Déc 2017
Flash Infos

Ouverture des travaux / Réunion de lancement du Centre Régional de Collaboration pour l’Afrique Centrale

Logo

Le Ministre de l’Egalité des chances, M. Blaise LOUEMBE, assurant l’intérim du Ministre de la Santé, Pr. Léon N’ZOUBA, a présidé la Réunion de lancement du Centre Régional de Collaboration pour l’Afrique Centrale, ce jeudi 27 juillet 2017 à l’Hôtel Méridien Ré-Ndama.

Cette réunion du centre collaborateur régional (CCR) du centre africain pour le contrôle et de la prévention des maladies des maladies (AFRICA CDC), se déroulera les 27 et 28 juillet 2017, et aura plusieurs objectifs. Tout d’abord, de développer un consensus sur les structures de gouvernance et le cadre de collaboration du CCR de l’Afrique centrale et élaborer des termes de référence du Réseau régional intégré de surveillance et de laboratoire (RISLNET). Puis, de discuter et s’étendre sur les activités de santé publique pour le CCR d’Afrique centrale ; de s’accorder sur le rôle crucial des instituts nationaux de santé publique dans la région et des centres d’excellence dans le cadre du RISLNET. Enfin, d’élaborer des stratégies pour une santé (One Health) dans le cadre du RISLNET dans la région de l’Afrique centrale.

Dans son allocution de bienvenue, le Dr Anne-Marie ANTCHOUEY AMBOURHOUET, nouvellement élue Présidente du Conseil Consultatif et Technique du Centre Africain pour le Contrôle et la Prévention des Maladies, a rappelé l’importance de ce réseau, car comme l’a-t-elle précisé, « L’atteinte de ces objectifs passe par des Centres Collaborateurs Régionaux opérationnels et performants, qui sauront créer des synergies et mutualiser les ressources régionales pour identifier et résoudre les problématiques de Santé publique à l’échelle régionale mais aussi continentale.

Prenant à son tour la parole, le Ministre Blaise LOUEMBE a précisé que « Le poids des maladies infectieuses reste élevé dans la région d’Afrique centrale. Ainsi, les indicateurs liés aux maladies transmissibles (le paludisme, le VIH/Sida, la tuberculose, les maladies évitables par la vaccination et les Maladies Tropicales Négligées) demeurent préoccupants ». 
En effet, à l’issue de cette élection, « Le choix de Libreville pour abriter le Centre Régional de Collaboration pour l’Afrique Centrale est judicieux et hautement apprécié par le Gouvernement Gabonais. Le Gabon dispose, en effet, d’atouts majeurs, notamment dans la structuration de son système de santé qui a démontré de ses capacités : de surveillance, de détection et de contrôle de nombreuses épidémies... mais aussi dans les infrastructures dont il dispose ».

Clôturant son propos, il a tenu à préciser que « le Gabon poursuit la réforme de son Système National d’Information Sanitaire, avec la volonté de mettre au point un système résilient fournissant des informations fiables et permettant de déclencher des alertes d’urgence sanitaire à temps, en vue de mieux organiser les ripostes aux catastrophes, aux épidémies et à toute urgence de santé publique ».

Publié le : 28 / 07 / 2017

EMMANUEL ISSOZE NGONDET

Photo du Ministre

Premier Ministre,
Chef du Gouvernement

Connexion Visiteur en ligneConnexion